le vice-president de la confederation de france des taxis en province, avait ete en depot jeudi en soiree

Car fournissant des services similaires, cette tension est majoritairement due au fait que les deux modes de transport sont en grande concurrence. Il s’est déroulé un incident susceptible d’être l’incident de trop, celui qui mettrait le feu aux poudres, pourtant leurs relations s’avèrent être un peu compliquées. Ce samedi, la préfecture des Alpes-Maritimes Niçoise a confirmé que le président des taxis Niçois a fini en garde à vue pendant 24 heures après une altercation à l’aéroport Niçois avec un chauffeur VTC. Il a pu ressortir jeudi en après-midi, mais avec une convocation devant un tribunal le 7 janvier.

Le vice-président de la Fédération française des taxis de province, avait été mis jeudi soir en garde à vue, accompagné d’un compère, suite à une plainte pour violences volontaires en cours de réunion déposée par un chauffeur indépendant travaillant de manière exceptionnelle au sein de la société de voitures de tourisme accompagnées de chauffeur. D’après ce que vient affirmer ce chauffeur, le vice-président de la Fédération française des taxis de province ainsi que plusieurs de ses compères l’auraient pris à partie, physiquement et verbalement, peu avant 17 heures le jeudi alors qu’il venait chercher une cliente tout à fait légalement à l’aérodrome de Nice. En plus de s’en être pris à ma passagère qui s’est avérée être choquée, le Monsieur s’est mis à me hurler dessus et puis s’est mis à m’invectiver, et m’a bousculé, en me faisant la promesse de me crever de la même manière qu’il l’avait déjà fait en ce qui concerne mes quatre pneus. Avant d’avoir pu me dégager, disait-il à l’AFP, je me suis retrouvé encerclé par beaucoup de ses confrères, prenant en outre un coup de poing entretemps ».

Texte Transfert aeroport Paris diffusé par Navette aérogare Orly

Suite à l’annonce que leur président était placé en garde à vue, une vingtaine d’artisans taxis ont entamé un barrage filtrant à l’aéroport de Nice, avant qu’environ 60 d’entre eux ne viennent manifester devant les locaux de la Police aux frontières, où le vice président s’est vu être mis en garde à vue. Celui-ci doit être reçu à la préfecture jeudi, un rendez-vous pris bien avant le déroulement des incidents, dans le but d’évoquer le sujet de la concurrence des compagnies VTC, a-t-il spécifié suite à sa garde à vue. La menace des conducteurs de taxis est de procéder au blocage du marché international des professionnels de l’immobilier de Cannes, qui est le plus grand marché international des professionnels de l’immobilier, se déroulant à Cannes, au cas où ne reçoivent pas ce qu’ils veulent.

Ce contenu a été publié dans Commerce. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.